Une invitation qui dérange

Dans le quotidien La Croix d’hier [5 mai 2009], il y avait une information qui, malheureusement, est passée sous silence dans les autres médias… français, car elle a connu un certain retentissement au-delà des Pyrénées. Comme c’est une image positive de l’Eglise, je ne résiste pas au plaisir de la transmettre. Cela change et cela fait du bien.

Lors de la messe chrismale [messe au début de la Semaine Sainte qui, d'ordinaire réunit tout le clergé d'un diocèse autour de son évêque et, bien sûr, tous les fidèles qui le désirent], l’évêque de Ségovie a invité le clergé du diocèse à verser, à la Caritas, 10 % de son salaire du mois de mai [la plupart des prêtres " gagnent " entre 600 € et 900 € par mois], pour contribuer à aider ceux qui sont victimes de la crise. La directrice de la Caritas locale commente :  » Nous avons déjà eu des dons, non pas des curés mais de laïcs qui étaient présents à la messe chrismale « . Le diocèse de Ségovie a fait des émules puisque deux autres diocèses ont emboîté le pas. Dans un autre diocèse espagnol, celui de Gérone, l’évêché a demandé  » que les chefs d’entreprise et les élus de sa région réduisent leur salaire. Selon lui, la pauvreté croissante et la hausse du chômage méritent que les entrepreneurs montrent l’exemple. Une intervention rare dans le champ social et politique  » [La Croix].

Cette information m’est revenue à l’esprit , en lisant ce matin, la première phrase de la lecture de ce jour [Actes des apôtres 12, 24-13, 5] :  » La Parole de  Dieu était féconde et se multipliait « . Cette fécondité de la Parole ne se limite pas à la croissance du nombre de baptêmes, du nombre de communions,… même pourrait-on dire cela n’est que conséquences. La fécondité première, n’est-ce pas que la vocation fondatrice de l’homme s’accomplisse, vocation qui consiste à s’accueillir comme fils d’un unique Père et à accueillir les autres comme frères, et donc à considérer que tout ce qui nous est donné l’est comme don à partager, même les revenus, pour que tous bénéficient du  » bien commun « . C’est dans la mesure où les chrétiens s’engagent [s'engageront] dans la société de la sorte, que la Parole  » se multipliera « , et, elle se multipliant, qu’un monde autre adviendra.

Invitation espagnole qui peut questionner nos pratiques !order fluoxetinefluoxetine fluoxetine ordercost of fluoxetine cheap fluoxetinefluoxetine buy online fluoxetine cheap

06/05/2009

5 Réponses pour “Une invitation qui dérange”

  1. Redigé par annie:

    - C’est vraiment une « Bonne Nouvelle » et qui interpelle chacun d’entre-nous !
    * Il est vrai qu’on ne fait jamais appel en vain à la générosité des hommes et des femmes, chrétiens ou non.
    * il est vrai aussi que les chrétiens et l’Eglise ont un rôle spécifique dans ce souci de partager les biens, peut-être pas de façon aussi radicale que ce que vivaient les premiers chrétiens dans les Actes des Apôtres…..
    * mais il est vrai que nous avons ounous devons avoir ce souci d’ouvrir ce partage à tous (et non seulement entre nous).
    * Il est vrai aussi que nous sommes sans cesse sollicités par tant d’appels de tant d’organismes oeuvrant pour que tous aient une vie meilleure : soins – logements – repas – regroupements familiaux ……

  2. Redigé par annie:

    Je poursuis : Depuis plusieurs années notre paroisse offre chaque année à Noël le montant des quêtes de ses messes : des familles + de la nuit + du jour, à l’orphelinat de Béthléem, dont Soeur Sophie – que nous avons rencontrée en Octobre – est l’âme énergique et tendre. A cette occasion tous, qu’ils soient paroissiens habituels ou d’un Jour de Fête, tous sont d’une générosité qui ne se dément pas !

    Pourtant je veux dire aussi que lors du Tsunami, j’ai en vain demandé à mon curé – à mon évêque, etc.., d’organiser la collecte des quêtes d’un dimanche, non seulement dans notre diocèse, mais dans toute la France, voire dans toutes les paroissses du monde. Il me semblait que cet appel était indispensable, ne serait-ce que du fait d’une organisation simple et existant déjà. Il me semblait que c’était de notre devoir de chrétiens d’aider les plus pauvres parmi les plus pauvres du moment ! et j’ai été très déçue de l’immobilisme de l’Eglise, renvoyant chaque chrétien à faire de son mieux individuellement, et non en tant que membre de cette Eglise du Christ, en tant que frères de tous ceux qui souffrent.

    Mais quelques soient nos faiblesses, La Parole ne cesser de se propager – d’être féconde !

  3. Redigé par Marine:

    Bonjour,

    J’aime les invitations qui m’interpellent et qui dérangent…
    Merci pour ce forum qui est une invitation pour Tous à regarder la vie avec les yeux de Dieu et à mettre un sens à notre agir essayant de relier sa foi avec la vie en société.
    S’acquitter du nécessaire (lecture de la Parole de Dieu, prières, eucharisties, sacrement de réconciliation…) mais aussi agir en conséquence et c’est là parfois le plus difficile !
    Un rapport : « croire et agir » étroitement lié, à nourrir sans cesse et à ne jamais oublier !

  4. Redigé par Marine:

    Pardon, je rectifie c’est un blog et non un forum mais mon plaisir à y participer est le même !

  5. Redigé par LECLERCQ MONIQUE:

    C’est une bonne initiative, c’est par l’exemple que nous pouvons agir, pas par des invectives. Bien entendu, nous ne pouvons aider que selon nos moyens.

Laisser un commentaire