Le signe de Jonas

L’évangile de ce jour [Luc 11, 29-32] nous rend témoins d’une réaction de Jésus à une demande de la foule : « elle demande un signe, mais en fait de signe, il ne lui sera donné que celui de Jonas ».
Facilement est retenue l’interprétation : le séjour de Jonas dans le monstre marin figurerait le séjour de Jésus au tombeau avec l’aboutissement de la résurrection. Mais ce texte nous invite à nous poser une question : est-ce la seule lecture possible du « signe de Jonas » ?
Si nous reprenons le « conte » dans son ensemble, nous pouvons oser une autre interprétation. Le signe de Jonas ne serait-ce pas cette « conversion » qui l’affecte ? Dieu a mandaté Jonas, lui a confié une mission. Celui-là par peur a fui. La réalité l’a rattrapé et il lit le signe du temps et s’en va à Ninive pour accomplir sa mission : il parle ! Tout autant le « signe de Jonas » peut être accueilli à travers la « conversion » des Ninivites : la parole d’un homme, marquée par sa propre « conversion », produit des effets où il est possible de cueillir la présence divine qui se dit dans le pardon dont Jonas lui-même a bénéficié et est émerveillé [tardivement]… Bref, le « signe de Jonas », c’est qu’un homme envoyé par Dieu peut faire retentir la parole qui ouvre au sens, même les coeurs les plus endurcis… Dès lors, il est compréhensible que, dans notre texte, à deux reprises, Jésus affirme : « et il y a ici bien plus que » Salomon [dans le premier cas], que Jonas [dans le deuxième]. Si un homme envoyé peut être un signe, combien plus Jésus, le Verbe fait chair, peut l’être et sa Parole retentir au coeur des hommes pour les ouvrir au sens.
En parcourant les journaux, après quelques jours d’absence, je me disais, face à tous les maux, toutes les difficultés, dans les domaines divers [social ou politique, économique ou financier, voire religieux ou ecclésial] : si chacun de nous devenait un « signe », c’est-à-dire une parole qui se laisse recevoir de Dieu pour donner du sens à l’homme, quels changements seraient envisageables !

P.S. : Je mets ci-dessous les commentaires d’évangile du mercredi des cendres et du premier dimanche de Carême de cette année. Et même ceux du deuxième dimanche puisqu’ils sont déjà en ligne sur Croire.com.

 

croireTV : Mercredi des Cendres – Croire
Commentaire spirituel pour le Mercredi des Cendres

 

croireTV : 1er dimanche de Carême – Croire
Commentaire spirituel pour le 1er dimanche de Carême

 

croireTV : 2e dimanche de Carême generic sildalisgeneric sildalis generic sildalis onlinesildalis side effects sildalis genericsildalis sildenafil+tadalafil sildalis purchase

24/02/2010

Une Réponse pour “Le signe de Jonas”

  1. Redigé par la-petite-rien-du-tout:

    Salut et paix
    L’émission juive de ce dimanche a aussi commenté Jonas avec le grand Rabbin de France. Il voit dans le refus de Jonas la peur que la Parole de Dieu ne soit pas comprise de ceux à qui il doit aller la dire.
    Confrontée à ce même problème, j’ai fui comme Jonas, mais qqs dizaines d’années! Par peur de ne pas être à la hauteur. Depuis, j’ai découvert que cette peur n’a pas d’objet puisque Dieu ne demande pas que je sois à la hauteur de cette tâche, mais que je Le suive. car c’est Lui, dans ce cas, qui fait tout! Je fais comme je peux, et le résultat n’est plus de mon ressort.
    La prière de l’ermite vous accompagne

Laisser un commentaire