A découvrir

Le temps de l’été, c’est pour beaucoup le temps du repos, de faire halte dans la multitude des activités qui constituent le quotidien. C’est aussi, pour un certain nombre, le temps de faire une retraite, c’est-à-dire le temps de relire son lien à Dieu et avec les autres, à la lumière de l’Ecriture pour vérifier comment il participe à la construction du Royaume, prendre le temps de  » défroisser les faux-plis  » qui au long des semaines avaient pu envahir la vie de prière, la vie sacramentelle, la vie sociale…

Pour ma part, c’est le temps d’accompagner quelques-unes de ces retraites. Mon émerveillement est grand devant tout ce que le Seigneur accomplit, par l’intermédiaire d’anonymes, dans divers secteurs [en particulier, éducation, monde de la santé, maisons de personnes âgées,...], à divers âges… Contempler l’oeuvre de Dieu en train de s’accomplir est ce qui m’est conné, en écoutant les uns et les autres. Je découvre aussi, à ces moments, des congrégations religieuses qui sont discrètes, mais – ô combien – travaillent dans le champ du Seigneur.

Au cours d’une de ces rencontres, j’ai pu ainsi apprendre à connaître les Soeurs de la Charité de Sainte Jeanne-Antide Thouret [elles sont plus connues sous le nom de Soeurs de la Charité de Besançon]. En particulier, elles m’ont remis le premier numéro de la revue trimestrielle qu’elle publie, dont le titre est  » Partout dans le monde  » [ce titre est déjà un programme]. Outre la qualité de la présentation qui la rend agréable à lire, le contenu constitué d’apports de nombreux pays étrangers [elles sont implantées dans 58 pays] sont d’une grande richesse. Leur numéro 1 a pour thème la non-violence : que d’exemples et d’engagements qui invitent à s’interroger sur la violence qui est tapie au fond de chacun de nous, sur la non-violence aux multiples visages qu’il est possible de mettre en oeuvre pour construire un monde plus juste et plus beau.

  Il est possible de le découvrir sur leur site internet :

www.partoutdanslemonde.it

Le site se propose en italien et en français et donne des informations sur leur revue [à laquelle il est possible aussi de s'abonner pour la version papier]. Il est possible d’y lire déjà le numéro 2 qui s’intéresse à la communication.

Ce lancement n’a pas fait de vagues… Dommage, car le contenu déclenche des tempêtes de questions.buy motilium instantsmotiliummotilium online pharmacyBuy domperidone onlinepurchase domperidone onlineMotilium without prescription domperidone cost us

13/08/2009

4 Réponses pour “A découvrir”

  1. Redigé par annie:

    Juste une remarque : le site internet nous renvoie à votre article de Croire Aujourd’hui, et non au journal – comment accéder à ce journal ?

  2. Redigé par Jean-Luc:

    Dommage pour vous… j’ai essayé par trois manières de faire et à chaque fois cela a marché.

    A défaut d’utiliser le lien, vous allez sur votre moteur de recherche type Google, vous tapez partoutdanslemonde.it, en veillant à ne pas sélectionner page France, mais web… et comme par enchantement [la fée internet agissant] vous arrivez dessus.

  3. Redigé par Denise Lep:

    J’ai pris le temps, cet après-midi, d’aller sur le site : « Partoutdanslemonde » !
    J’ai lu avec joie les trois premiers articles du numéro 2 :

    « La communication un défi pour notre temps, un défi pour l’Evangile » de la supériueure générale,
    « Pour une conception théologique de la communication » par le Cardinal Carlo Maria Martini,
    et ‘Transmettre un charisme : une nécessité, un risque et une passion » de Sœur Catherine Belpois

    Voici une nourriture consistante, et matière à réfléchir … ça donne envie d’aller plus loin ! si loin …

    Denise Lep

  4. Redigé par Jacqueline Viltard:

    je viens aussi de lire tout ces articles, avec comme résultat, le désir plus vif encore de travailler à un dialogue avec une amie non pratiquante, pour notre magazine paroissial, touchant 250 personnes…
    mais, ce si peu, faire comme s’il était beaucoup, et dès qu’il est question de foi, rien n’a à être mesuré par le nombre.
    Je voulais dire aussi que je vais m’abonner.
    Merci.

    Jacqueline Viltard

Laisser un commentaire